Test ligue MPG

Tu te souviens de la petite ligue que j’avais fait où je testais différentes compos improbable ? Depuis la victoire surprise de la défense de fer face à la triplette parisienne, tu ne jures que par la défense à 5 et le concept de double bus n’a plus de secret pour toi ? Et bien on remet ça, avec de nouvelles équipes que tu ne croises certainement pas d’habitude. Au programme cette fois-ci, toujours parmi les équipes de notre chère L1, on fera s’affronter une équipe de barbus, de chauves, de petits et de gauchers. Et crois moi, ça n’a pas toujours été facile !

Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette

barbuesOn le voit bien, certains footballeurs ne peuvent s’empêcher de rendre hommage à tous les barbus les plus connus du monde : Sébastien Chabal, Victor Hugo ou ce bon vieux professeur Tournesol. Alors on va le dire tout de suite : chaque pilosité n’est pas égale, et on constate évidemment qu’un Durmaz n’équivaut pas à un Lees Melou. Mais comme le dira Didier Deschamps quand il évincera certains joueurs pour aller en Russie : « Il a fallu faire des choix, tant sur le plan »… etc… etc… Vous connaissez la suite !

Aux cages, ce n’était pas facile de trouver un barbu digne de ce nom. Mon choix s’est porté sur les portiers monégasques Subasic et Benaglio. Le PSG a recruté un jardinier anglais, est-ce que Monaco a recruté un barbier de Séville ? La question est posée (si quelqu’un a cette vanne : bien joué).

Dans le secteur défensif, il faudra veiller sur les boucs les plus énervés de France : Glik, Subotic, Hilton, Debuchy, Dubois, Pedro Rebocho et Sidibé. On retrouve des joueurs talentueux à ce poste, pas sûr que ça soit si simple de marquer des buts MPG à cette équipe.

Le milieu accueille également de beaux noms, mais on regrettera le fait que certains ne soient pas des titulaires indiscutables. On retrouve donc Durmaz, Yann M’Villa, Deaux, N’Dombélé, Lees-Melou, Tousart, Moutinho, Lemar et Sanson.

Enfin, on retrouve en attaque Andy Delort, Toko Ekambi, Enzo Crivelli et Tavares. Il faut croire que tel Gimli sans le Seigneur des Anneaux, la défense est le secteur préférentiel des barbus de L1. Mais attention, on l’a déjà vu, jouer avec sa défense peut être la bonne solution.

« Et j’vis comme une boule de flippeur »

chauvesC’est avec beaucoup d’amusement que les journalistes qualifient les joueurs habitués à faire banquette de « coiffeurs ». Et bien il faut croire que les joueurs présents sur la pelouse dans cette équipe sont leurs clients : il n’y a que des chauves. Avis aux dégarnis dont le crie de ralliement est « Jallet dans les 23 ! » et leur dieu Fabien Barthez : cette équipe est faite pour vous. Une chose est sûre, le classico de cette ligue sera les chauves contres les barbus, il y aura sûrement une pointe de jalousie qui se  mêlera à l’affrontement.

Les chauves qui ont pour but de faire oublier Barthez (pas évident !) sont Stéphane Ruffier et Vincent Enyeama. Tandis que le premier n’est pas à son meilleur niveau depuis son retour de blessure, le deuxième n’est même pas titulaire à Lille. Clairement un poste faible de cette équipe.

En défense, on retrouve beaucoup de joueurs issus d’équipe qui jouent l’Europe cette saison : Abdenour et et Fanni pour Marseille, Marcelo et Mendy pour Lyon, Jallet pour Nice, Raggi pour Monaco, Silva pour Saint-Etienne et Pallois pour Nantes.

Les meilleurs milieux chauves sont Fabinho, Lass Diarra, Balmont, Khazri, Sankharé, Bessat et Nivet. Un secteur assez hétérogène, avec de gros noms et d’autres moins présents sur les terrains.

En attaque, peu de recrues, mais de la qualité : Briand (Montpellier), Camara (Guingamp), Braithwaite (Bordeaux) mais surtout Mbappé (Paris). Il faudra compter sur une solidarité capillaire entre tous les joueurs pour espérer être victorieux, car individuellement on trouve mieux en L1.

Hey ho, hey ho, on rentre du boulot

minikeumsVous l’aurez compris, avec ce subtil titre : cette équipe sera composé de tous les plus petits joueurs de Ligue 1. Définissons déjà le critère, à partir de quand peut-on être qualifié de petit ? Après avoir réuni un conseil d’experts sur le sujet, composé de Valbuena, Sarkozy et Passe-Partout de Fort Boyard, on a fixé la limite à 1m75. En favorisant évidemment le plus petit si deux joueurs postulent au même poste.

Le poste le plus délicat à trouver a été le gardien. Il faut dire que la taille est l’un des critères les plus important pour les gardiens, donc j’ai dû bafouer le critère fixé par le conseil dès le début. On retrouve donc à ce poste le capitaine officieux de Marseille, Stève Mandanda. Son mètre 85 est suppléé par Yoann Pelé. Bon, on a trouvé mieux en terme de taille, mais ce n’était pas évident !

En défense, on retrouve Rafael, Tete, Morel (décidémment, Lyon…), Morel, Aguilar, et Dani Alves. C’est sûr que ça fait pas trop les malins quand il faut monter pour prendre une tête, mais ça reste assez solide dans l’ensemble.

Le milieu est composé de Mendy,Lopez, Verratti, Payet, Seri, Lo Celso et Rony Lopes. Du très lourd dans ce secteur du jeu, il y a fort à parier qu’il y aura de nombreux buts virtuels de leur part.

L’attaque n’est pas en reste, avec la présence de Falcao, Malcom, Bamba et Depay. Que des joueurs de top niveau, malgré la concurrence qu’ils subissent dans leur club ou encore leur état de forme.

A gaaaauche, toutes !

gauchersDans beaucoup de sports d’opposition, être gaucher se révèle comme étant un avantage : on prend les adversaire à revers de leurs habitudes, ce qui permet d’être décisif. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de très grands joueurs sont gauchers : Messi, Maradona ou encore Raymond Domenech (hahaha). Et il semblerait que la ligue 1 soit un championnat très accueillant pour les gauchers.

Les buts sont gardés par Anthony Lopes ou Benjamin Lecompte. Les gardiens de Lyon et de Montpellier assurent le spectacle et sont de véritables tauliers à leur poste.

Les joueurs chargés de défendre sont Marçal, Thomas, Dante, Roussillon, Kimpembe et Amavi. On remarque qu’à part Lyon, toutes les équipes du haut du tableau comptent un gaucher dans leur rang.

L’entrejeu est animé par Mangani, Rabiot, Luiz Gustavo, Ghezzal, Lienard, Thauvin et Di Maria. Encore de beaux noms à coucher sur le papier quand il s’agira de faire la feuille de match.

Dans le secteur offensif, on compte parmi les meilleurs gauchers Luiz Araujo, Mitroglou, Bertrand Traoré, Laborde et Fekir. Il faudra compter sur la bonne forme de Lyon (ce qui n’est pas chose aisée aujourd’hui) pour la mettre au fond des filets.

Voilà quatre équipe qui sortent de l’ordinaire, pas vrai ? Alors, qui des barbus, des chauves, des petits ou des gauchers gagnera le championnat ? Met tes potos au défi, les paris sont lancés !

J’ai testé des compos improbables sur MPG: chauves, petits, barbus et gauchers…
4.7 (94.29%) 7 votes