Flops de la J16 :

Balotelli (OGCN) : Pour afficher son soutien aux gilets jaunes, Super Mario a décidé de bloquer, non pas un rond-point, mais les offensives de son équipe. « Nous sommes trop taxés » affirmera le joueur, ravi d’avoir réussi son tour de force. « Macron n’a qu’à nous écouter, nous les petits salaires ».  Caractère affirmé et proche du peuple, il travaille déjà sur une grève de la frappe cadrée lors du prochain match. Viera vantera l’esprit précurseur du joueur en conférence de presse, qui avait commencé le mouvement seul en début de saison.

Ganso (SC Amiens) : Le « Always walk, never run » French tour 2018 continue pour Ganso. Un grand succès pour un spectacle bien huilé malgré une erreur technique, une accélération du joueur, qu’il regrettera en fin de match « Je me suis surpris moi-même en me mettant à courir après la balle mais j’ai vite repris mes esprits et je suis redevenu immobile sur l’action suivante ».

Chadli (AS Monaco) : Quand on sait que le joueur a joué une demi-finale de coupe du monde face à la France, on se demande si nous méritons vraiment notre titre … Fidèle patriote, Thierry Henry lui a demandé à la 74ème minute de faire semblant de boiter pour le remplacer discrètement et sauver l’honneur de Didier Deschamps.

Delort (Montpellier) : Bien décidé à ne pas laisser les pralines lancées sur le gardien Lillois refroidir, le joueur a pris la courageuse décision de ne pas rendre la balle à Maignan afin qu’il puisse vite se jeter sur le paquet encore tiède. Une belle marque de fair-play pour le joueur au caractère exemplaire.

Morel (Olympique Lyonnais) : Le 100 mètres en 21 secondes 35 centièmes. Un poil trop lent pour être joueur de football et ça se ressent.

Choupo-Moting (PSG) :  Ni joueur de foot, ni spectateur, ni membre du staff, on cherche encore comment cette personne a réussi à rester aussi longtemps sur la pelouse sans se faire remarquer par les services de sécurité ? L’ami d’un joueur peut être ? Rémi Gaillard ? Il reste tout de même sympathique et fait de superbes photos avec Kurzawa aux entrainements.

Tops de la J16 :

Falcao (AS Monaco) : Bien qu’investi dans les associations de lutte pour la protection des animaux, Thierry Henry a enfin réussi à lui faire comprendre que ses prestations visant à dénoncer la disparition des tigres dans le monde n’avaient que trop durer et qu’il pouvait se remettre à mettre des buts. « Je reste tout de même proche de la WWF » annoncera el Tigre en fin de match aux journalistes de 30 Millions d’amis venus l’interviewer. 2 buts faciles et beaucoup d’efforts qui, on l’espère, lanceront définitivement sa saison.

Pépé (LOSC) : « Me gustaría hacer la entrevista en español porque pronto será mi idioma de trabajo ». Le Français sera bientôt de l’histoire ancienne pour le joueur aux 10 buts en 16 matchs. Avec une régularité sans faille, il fait le chiffre d’affaire du Wall Street Institute du Nord. Les bilingues ont noté encore quelques erreurs de grammaire mais heureusement il lui reste 6 mois pour s’améliorer.

Martin (RC Strasbourg) : Il a pris à Rabiot sa qualité de passe et sa tranquillité, puis il a ajouté un peu de fluidité, de course et de vitesse, ingrédients que recherche encore le milieu Parisien, bien parti pour finir défenseur central (de l’équipe réserve de Barcelone). Un très bon match du Strasbourgeois, toujours élégant balle au pied.

 

 

 

 

Le Flanc de touche #5 : la chronique de Marc
5 (100%) 2 votes
  •  
    9
    Partages
  • 8
  • 1