Le flanc de touche 2

Flops de la J11 :

Le Stade Rennais : La caméra cachée du Stade Rennais visant à incruster discrètement plusieurs joueurs amateurs (Andre, Bensebaini, Del Castillo..) dans son équipe de Ligue 1 a bien fonctionné puisqu’aucun des joueurs ne s’est aperçu du canular bien ficelé. Incroyable car la blague a bien failli couper court quand Bensebaini enchainait déjà une 3ème perte de balle en 10 minutes. « J’ai cru qu’il m’avait démasqué » soufflera le joueur à la mi-temps, content de pouvoir reprendre sa blague jusqu’au coup de sifflet final. Sans dévoiler son prochain numéro, le club envoie déjà une série d’indices autour de la ligue Europa. On a hâte de le découvrir.

Jemerson / Glik (Monaco AS) : Sortis de leur villa monégasque pour aller se prélasser au parc Louis II, la paire infernale a réussi l’exploit rare et remarquable de prendre l’eau face à l’attaque Dijonnaise. L’effet Henry ? Un duel épique pour les 2 joueurs qui, toujours aussi professionnels, préparent déjà leurs duels de l’année prochaine en Ligue 2 “Je sais que Nancy joue très vite en contre, il faudra être attentif” nous confiera Glik.

Pavlovic (Angers SCO) : Prêt à tout pour faire rire ses copains sur le banc de touche (amis qu’il devrait retrouver rapidement lors des prochains matchs) le joueur a enchainé blague sur blague dès son entrée en jeu pour s’assurer une place au chaud à l’approche de la saison hivernale. Les nouveaux bancs chauffés dans certains stades le font saliver tant le joueur n’aime pas les températures fraiches. « Le coach risque de me demander de m’échauffer mais je travaille déjà sur certaines esquives » nous rassurera le joueur. En seulement quelques secondes le joueur a assuré un petit carton jaune, puis a dégainé un duel perdu de la tête contre Aouar qui fait la moitié de sa taille (“mon adversaire est bien mieux payé que moi, ça lui permet de sauter plus haut”), et a littéralement disparu sur une accélération de Dembélé qui lui enlèvera le peu d’honneur qu’il lui restait. On a hâte de le retrouver sur les autres bancs de L1.

Traoré (Olympique Lyonnais) : Un superbe athlète, rapide et élégant, tout s’est gâté le jour où Lyon lui a mis un ballon dans les pieds. Aussi à l’aise avec le cuir que Macron avec l’écologie, le joueur a adopté la même technique que le président en rabaissant le sujet « ballon » au sujet secondaire. Sa technique ? Eviter à tout prix de se faire remarquer avec la balle. Passes en touche, pertes de balle « involontaires », glissades folles, un roi de la diversion ! On reconnaitra l’était d’esprit combattif du joueur qui continue de penser que son crochet marchera un jour face aux défenses de Ligue 1, quelle abnégation ! Vivement le remaniement. 

Tops de la J11 :

Delort (Montpellier HSC) : Un gros match du joueur au tatouage le plus gênant de ligue 1. Un symbole de respect puisque le joueur a su rester discret dans ses célébrations face à son ancien club, sa glissade n’étant pas destinée à fêter son but mais à “se gratter le genou” et “fêter l’arrivée de l’hiver”. Le joueur étant fan de la période de Noël et de sa féérie. Très beau geste également de Toulouse qui a laissé le joueur se relancer en le laissant courir dans la surface à chaque incursion. Le match du fair play !

M’bappe (PSG) : Ses adversaires avaient annulé leur rendez-vous chez le kiné en voyant qu’il n’était pas titulaire, ils se retrouvent finalement sur Doctissimo à minuit pour trouver des solutions miracles aux reins cassés. Une entrée à la hauteur du “génie français” d’après Stéphane Guy qui n’a pas hésité à le rappeler 15 fois à l’antenne. Kylian Mbappe a fait aussi mal aux défenses adverses que Stéphane Guy à nos oreilles, c’est peu dire..

Depay (Olympique Lyonnais) : Si le joueur sort une rentrée comme celle ci à chaque petite frustration, il va falloir penser à lui confisquer son compte Instagram avant tous les matchs. Moins de photos pour plus de buts, c’est la patte Genesio. Il a donné une leçon de football aux Angevins et à ses coéquipiers Lyonnais qui avaient perdu leur football. Le tout avec le sourire, on en redemande.

Oudin (Stade de Reims) : Le Van Persie low cost a enfin réussi à montrer un bout de son potentiel technique en Ligue 1. Il faut dire qu’affronter une équipe de Ligue 2 comme Rennes lui a permis de retrouver un environnement favorable et familier. Malheureusement son 2ème but sera attribué à Benjamin André contre son camp, seul moyen que le Rennais a trouvé pour contrarier un peu les Rémois, tant son match fut un cadeau pour les Champenois. « Je devais au moins leur montrer que je ne le laisserai pas marquer un doublé » déclara t’il a la fin de la rencontre.

 

Le Flanc de touche #2 : la chronique de Marc
4.8 (96%) 10 votes