Martin Braithwaite : braquage à la bordelaise

Arrivée de Martin Braithwaite à Bordeaux

Alors ça ! Personne ne l’avait vu venir ! 31 janvier 2018, mercato hivernal, les girondins de Bordeaux annoncent l’arrivée de Martin Braithwaite dans leur rang, venu de Middlesbrough (à tes souhaits) sous forme de prêt avec option d’achat.

C’est ça aussi, la saveur du mercato : des coups inattendus, de dernière minute, qui peuvent finir en “panic buy” (coucou Mitroglou). Mais là, ça sent le bon coup à plein nez.

En effet, l’arrivée du touffu repenti qui sévissait en L1 conclu un mois de janvier parfait des bordelais. C’est bien simple, sur le plan sportif l’équipe a fait un quasi sans-faute avec 3 victoires en 4 matchs, dont un superbe 3-1 contre Lyon. Et sur le plan du recrutement c’est pareil : après avoir enregistré les arrivées de Meïté (de Monaco) et de Baysse (de Malage), l’arrivée du danois est la cerise sur le gâteau.

Back to L1 2015/2016 : au club depuis 3 ans, Martin Breathwaite est le principal artisan – avec le coach Pascal Dupraz – du maintien spectaculaire de Toulouse en L1. Auteur de 11 buts cette année là, ses performances lui permettent d’obtenir le brassard de capitaine. L’année suivante, il confirme son statut de leader en marquant de nouveau à 11 reprises en L1, en ajoutant également 3 passes décisives à ses stats. On a là une valeur sûre qui officie quasiment chaque week-end.

Comme c’était prévisible, le jeune homme à la coupe hirsute a attiré l’œil des recruteurs étrangers, et notamment en Angleterre. Et comme bien trop souvent, les talentueux joueurs de notre chère Ligue 1 se font transférer vers des clubs qui proposent des offres qui ne se refusent pas. C’est ainsi que Braithwaithe est transféré à Middlesbrought, pensionnaire de Championship (la L2 anglaise), lors du mercato estival 2017. Là-bas, après des débuts en demi-teinte marqués notamment par une blessure qui l’a éloigné des terrains pendant 1 mois, il finit par s’imposer et jouera 21 matchs toutes compétitions confondues pour 6 buts.

Et comme ce n’était pas prévisible, le voilà déjà de retour en L1, chez les girondins. Après une longue période de disette à la fin de l’exercice 2017, le renouveau bordelais a sonné, grâce notamment à une excellente puissance offensive.

Et sur MPG ? Que vaut-il ? Avec 1 buts tous les 2 ou 3 matchs en moyenne et une note moyenne de 5,12, je le classerais dans les “excellents attaquants” de deuxième tour. Celui à mettre en concurrence avec un autre grâce au remplacement tactique. On parle quand même du 10ème meilleur à son poste la saison dernière.

Pourquoi c’est une bonne idée de recruter Martin Braithwaite ?

  • Je le prend dans mon équipe rien que pour sa vitesse, sa vision de jeu et ses dribbles ravageurs
  • La bonne forme actuelle de Bordeaux
  • Il est quand même mieux sans ses cheveux long, non ?

Pourquoi c’est une mauvaise idée de le recruter ?

  • Pas mal de concurrence en attaque chez les Girondins
  • Il ressort d’une demi-saison où il a moins marqué que lors des 2 dernières saisons
  •  
  •  
  •