bonus mpg explication

Ta ligue est lancée depuis plusieurs semaines maintenant et la guerre fait rage entre toi et tes potos. Après avoir réussi ton mercato en recrutant les meilleures pépites, tu as su mettre en place les bonnes stratégies pour être bien placé pour soulever le trophée en fin de saison. Mais le chemin est encore long, et quelques matchs clé t’attendent encore. Tu aurais besoin d’un petit geste du destin pour que la réussite ne te quitte pas ? Une seule solution : utiliser les bonus MPG pour siffler la fin de la récrée.

Bonus MPG : comment ça marche ?

Le principe est simple : tu as le choix parmi 7 bonus différents (3 nouveaux ont été rajouté cette année), que tu peux utiliser quand tu veux au cours de la saison. Attention à bien calculer ton coup, tu ne peux en utiliser qu’un seul à la fois. Ce serait bien trop simple sinon ! Certains te diront que c’est de la triche, moi je dis plutôt que c’est un  coup de pouce plus que bienvenu !

Red Bull : les ailes qui te manquaient pour voler vers le titre

Les anciens d’MPG connaissaient ce bon vieux Tonton Médecine. Mauvaise nouvelle : il est décédé dans un banal accident de piqûre. Le bruit court qu’il se serait assis sur son ustensile de travail après une soirée de titre trop arrosée. Champion du monde de la loose. RIP.

Cette année, pour remplacer Tonton Médecine, nos joueurs pourront profiter d’un arrivage de notre boisson à base de taurine préférée : la Red Bull. Bue goulument à la mi-temps ou directement ingérée par intraveineuse avant le match, une canette de ce doux breuvage prodigue les mêmes avantages que la piquouze du tonton : +1 point sur la note du joueur.

Mon conseil est donc le même que l’année dernière : la canette doit être consommée par un joueur qui a régulièrement de bonnes notes, j’entends par-là au moins 6, sans pour autant marquer beaucoup de buts. Red Bull donne des ailes, mais Red Bull donne aussi des buts MPG !

Suarez : pour les mordus des coups bas

Ah… Suarez… Un joueur qu’on aimerait tous avoir dans notre équipe. Pour ses pralines des 30 mètres et ses caramels à 120 km/h qui trouent les filets, c’est sûr ! Mais également pour ses vices. On parle quand même d’un mec capable de suppléer son goal en difficulté en arrêtant un tir du Ghana de la main dans les derniers instants d’un quart de finale de feu en coupe du monde. Entraînant expulsion, mais victoire de son équipe. Un héro.

Mais son aspect de sa personnalité qui nous intéresse aujourd’hui… ce sont bien ses dents ! Des quenottes qui n’ont rien à envier à Dracula. Et ce ne sont pas Chiellini et Ivanovic qui vous diront le contraire. Sur MPG, « faire une Suarez », c’est une action individuelle qui se déroule en 3 étapes :

  • S’avancer vers le gardien adverse
  • Lui faire un joli sourire
  • Le mordre jusqu’au sang, a tel point qu’il perd 1 point sur sa note globale

Ce bonus est ravageur, surtout lorsqu’il est utilisé sur un gardien qui joue un match contre un gros client, comme le PSG, Monaco ou l’OL. Mauvaise note du gardien + Suarez = journée porte ouverte. Petit bonus plus, mieux vaut utiliser sa Suarez à domicile, tu augmentes significativement la chance de planter un but MPG en cas de d’égalité de note !

Zahia : le B-A BA pour ressouder un vestiaire

C’est bien connu, les joueurs de foot ont besoin de rôder leur collectif pour être performants sur le terrain. Pour cela, en plus des entraînements, il faut que les membres de l’équipe soient sur la même longueur d’ondes… Bref, qu’ils soient de vrais potos.

Pour cela, certains organisent des barbecues à la maison tandis que d’autres, on l’imagine assez facilement, organisent des soirées « team-building » dans le nouvel Escape Game du coin. Une dernière catégorie de footeux préfère plutôt les soirées en compagnie de Zahia. Ah ça, pour mettre de l’ambiance elle sait y faire !

Tel Benzema ou Ribery à la belle époque, convoquer Zahia à la mi-temps permettra à l’ensemble de l’équipe de gagner 0,5 point sur leur note à la fin du match. Le bruit court que même les coachs peuvent profiter de ses services.

Ce bonus MPG est redoutable. Votre team ressortira “grandie” de cette expérience, tant sur le plan te-que-nique que ta-que-tique comme le dirait Didier Deschamps.

Dernière chose, il n’y a qu’une seule attitude à adopter si jamais vous vous faites choper : nier en bloc.

La valise à Nanard : quand ton argent te brule les poches

Le foot, ce n’est plus ce que c’était. Maintenant, il n’y a plus de poteaux carrés (coucou les verts !). Les gardiens n’ont plus le droit de sortir les pieds en avant (si possible dans la tronche de l’adversaire). Et surtout les ballons ne peuvent même plus passer à travers les filets. C’est n’importe quoi !

Non ! Maintenant les ligues mettent en place une à une l’arbitrage vidéo, il y aura bientôt plus d’arbitres que de joueurs sur le terrain, et la goal line technology supprime tous les arguments de mauvaise foi des supporters. C’est devenu impossible de gagner un match à l’irrégulière. C’est n’importe quoi !! (bis)

Heureusement, sur MPG, les pots-de-vin existent toujours. Ouf ! Une petite valise de billet pleine à craquer laissée dans le vestiaire de l’arbitre et c’est un but d’oublié pour ton adversaire. Quoi ? L’amnésie arbitrale est le mal du 21e siècle, vous ne saviez pas ?

Par contre je préfère te prévenir : la personne contre qui tu utilises un de ces bonus MPG va sacrément t’en vouloir. Pour cela je te propose une riposte enflammée sur le mur de la taille dès le lundi matin à la première heure. Ensuite, coupe ton portable, évite Facebook et surtout : rase les murs. Et laisse ton adversaire enragé t’insulter dans son coin. Il te le rendra sûrement un jour. Mais qu’importe, cette ligue est pour toi ! Merci les bonus MPG !

Chapron Rouge : un conte de faits (de jeu)

« Il était une fois, le petit Chapron Rouge, qui se baladait dans la forêt. Soudain surgit face à lui 22 joueurs de football répartis en 2 équipes qui tentaient inlassablement de se voler un ballon pour l’envoyer dans les buts adverses. Les vils joueurs usaient de nombreux coups bas pour cela, ce qui énerva notre petit Chapron Rouge. Son passé d’arbitre ressurgit tout à coup, il lâcha le panier garnis préparé pour sa Mère-Grand et surgit sur le terrain pour sévir face à tant de violence. Malheureusement, sa rage folle était devenue incontrôlable, et il effectua un low-kick mémorable au premier joueur qu’il croisa, le rendant indisponible pour tout le match. Les autres joueurs vécurent peureux et eurent beaucoup d’occasions de buts. Fin »

Ce conte relate les faits d’un des nouveaux bonus de MPG cette saison. Tu l’auras compris, utiliser le Chapron Rouge est à tes risques et périls : il met un carton rouge à 1 joueurs de champ au hasard… dans l’une des 2 équipes ! Pour remplacer le joueur déchu, on reprend les règles MPG habituelles et on fait appel à ce bon vieux Rotaldo

Tonton Pat’ : HAHAHA I LOVE THIS GAME

Après s’être entraîné aux high-kick l’année dernière sur un supporter de son équipe (un génie…), Patrice Evra intègre la team MPG pour le plus grand malheur de tes adversaires. Lorsqu’on fait appel à lui, tonton Pat’ cesse ses activité de plus mauvais consultant sur une chaine anglaise (véridique !) et l’entretien de sa fanbase Instagram pour te prêter main forte.

Il intègre alors l’entraînement de ton adversaire du jour, sûrement aidé par ses connexions avec l’OMS (Organisation Mondiale des Stadiers), et met en œuvre son plus grand talent. Il distribue alors taloches sur taloches à tous les remplaçants, à base de double coup de pieds rotatifs en pleine face que ne renierait pas Bruce Lee. Principales conséquences : beaucoup de bleus pas champions du monde, mais surtout l’impossibilité pour ton adversaire d’effectuer des remplacements tactique.

Je te conseille d’utiliser ce bonus sur ton poto qui se prend pour Marcelo Bielsa, à effectuer ses compos MPG assis sur une glacière et qui met en place des stratégies alambiquées qui doit lui prendre des heures. Voir ses efforts réduit à néant à un côté tellement jouissif !

Miroir mon beau miroir, dis-moi qui est le plus fort

« Miroir-Miroir tout c’que tu m’dis ça r’vient à toi ». Qui n’a pas utilisé cette maxime en primaire lorsque Célestin te traitait de tous les noms à la récrée ? Passé cette période de notre enfance, utiliser cette phrase était autant has-been que l’utilisation du terme « has-been » aujourd’hui. MPG a décidé de la remettre aux goûts du jour, et avec panache en plus !

Utiliser le miroir retourne le bonus utilisé contre toi contre ton adversaire. Imagine un peu : tu es dans la course au titre et tu rencontres le deuxième qui est à 1 point de toi lors de la dernière journée. Pour ce match qui s’affiche clairement comme la finale de la ligue, tu te rends compte qu’il reste une bonne vieille valise à Nanard à ton adversaire. Heureusement, tu as conservé ton miroir et c’est clairement le moment de l’utiliser. Si ton adversaire utilise bien sa valise, elle devient tienne et c’est lui qui se voit refuser un but. Joli non ?

Et c’est applicable pour tous les types de bonus : si ton adversaire utilise Suarez sur toi, c’est le joueur au même numéro que ton joueur visé qui est mordu chez lui. Le même raisonnement s’applique pour la canette de Red Bull et le Chapron Rouge.

Comme tu l’as remarqué, cette année il y a plus de bonus. Mais ne te dis pas que tu auras plus d’occasion de les utiliser : tu as toujours autant de bonus à utiliser que l’année dernière, tu as juste plus de choix.

Par contre je préfère te prévenir : la personne contre qui tu utilises un de ces bonus MPG va sacrément t’en vouloir. Pour cela je te propose une riposte enflammée sur le mur de la taille dès le lundi matin à la première heure. Ensuite, coupe ton portable, évite Facebook et surtout : rase les murs. Et laisse ton adversaire enragé t’insulter dans son coin. Il te le rendra sûrement un jour. Mais qu’importe, cette ligue est pour toi ! Merci les bonus MPG !

Bonus MPG : explication en 4 minutes
4.8 (95%) 4 votes